Valentine ROUSSEAU
Médecine chinoise à Anglet
 
12 rue de Lamouly, Bureaux d’Ainara, 64600 Anglet, France
 
Indisponible aujourd'hui
 
Valentine ROUSSEAU
Médecine chinoise à Anglet

(entre Bayonne et Biarritz)

Séance de diététique chinoise à Anglet

Diététique chinoise

medecinie chinoise

La diététique chinoise est l'art de se soigner par l'alimentation, voici quelques conseils :

  • Mangez en pleine conscience, avec plaisir, dans le calme, lentement, en prenant votre temps, en vous concentrant sur votre ressenti, dans un état de profonde détente, en respirant profondément, sans écran.
  • Mangez cuit et chaud (même en été).

Ce que la casserole n'a pas cuit demandera à votre corps beaucoup d’énergie pour le cuire.

Il est fondamental de dépenser le moins d'énergie possible pour digérer afin d’éviter d’affaiblir votre système digestif. Il est essentiel de préserver votre feu digestif.

 

 

Voici comment composer votre assiette :

  • de glucides complexes (sucres lents) sans gluten, évitez le blé :

- céréales : riz (nouilles de riz ), maïs (polenta, pâtes sans gluten à base de riz et de maïs), millet, avoine (flocons d’avoine)

- pseudo-céréales : quinoa, sarrasin (pâtes sans gluten à base de quinoa, de sarrasin) 

  • ⅓ de fibres (légumes, oléagineux, fruits)
  • ⅓ de protéines :

- protéines animales 1 fois/jour faciles à digérer (œufs, poisson, viande blanche)

ou

- protéines  végétales     =  céréales + légumineuses (lentille, pois chiche, pois cassé, haricot rouge, pâtes sans gluten à base de légumineuses) 

                                                 céréales + oléagineux (noix, amandes…)

  • Consommez des produits de saison, locaux, vivants (non transformés).

 

  • Cuisinez vous-même.

 

  • Si vous adorez les yaourts, le lait, évitez le lait animal, consommez des produits à base de lait végétal mais très modérément : manger froid affaiblit votre système digestif.

 

  • Si vous aimez le pain,

- évitez le blé moderne (même complet)

- favorisez des blés anciens comme par exemple le petit épeautre qui contient très peu de gluten 

- choisissez votre pain avec une fermentation exclusivement au levain naturel, ce qui rend le gluten plus digeste (évitez le pain avec une fermentation à la levure)

 

  • Si vous aimez les pâtes, évitez le blé, consommez les à base de riz (exemple : nouilles de riz au rayon asiatique), à base de légumineuses, de sarrasin…, choisissez des pâtes sans gluten

 

  • Buvez chaud en fin de repas en quantité modérée.

 

 

En cas d’ humidité interne dont les manifestations peuvent être les suivantes : 

troubles digestifs (ballonnements, selles molles), surpoids malgré plusieurs régimes hypocaloriques, cellulite, rétention d’eau, œdème, gonflements, sensation de lourdeur de la tête, sensation de lourdeur du corps, sensation de lassitude, sensation de manque d’énergie, brouillard mental, fatigue, troubles ORL chroniques (sinusite, rhinite…), glaires ou mucus (leucorrhées, écoulements ORL, crachats, mucus dans les selles, urines troubles), douleurs articulaires, rhumatismes, kystes, nodules, lipomes, excroissances, eczéma suintant, toutes ces manifestations sont aggravées par temps humide comme au Pays basque. 

  • évitez de consommer produits laitiers, gluten, sucre (pas de boisson sucrée), alcoolaliments transformés

  • diminuez très fortement crudités (même en été), fruits crus 

  • évitez de boire trop de liquide (eau, infusions, jus de fruits) si le corps n’en a pas besoin. Pour savoir si vous buvez suffisamment d’eau, observez dans la journée la couleur de vos urines : si elles sont transparentes, cela signifie que vous consommez trop de liquide.

  • évitez de boire froid, buvez chaud en fin de repas en quantité modérée

  • évitez les cuissons à l’eau et à la vapeur qui entretiennent l’humidité. 

  • favorisez des cuissons sèches au feu : cuisson au four ou bien faites sauter vos aliments au wok ou à la poêle pour éliminer l’humidité excessive.

  • si vos symptômes s’accompagnent de frilosité, consommez des épices pour vous réchauffer. 

 

En cas de chaleur interne dont les manifestations peuvent être les suivantes :

sensation d’avoir tout le temps trop chaud, bouffées de chaleur, transpiration excessive, envie de boire froid ou glacé, envie de boire de l’eau gazeuse , envie de manger froid, teint rouge, langue rouge,

  • diminuez très fortement café, thé noir, 

  • évitez de consommer alcool, épices, poivre, piment.

 

De manière générale, 

 

Évitez de manger froid et cru (même l’été).

Évitez de boire froid (même l’été).

Évitez une consommation excessive de fruits crus et de crudités puisque consommer cru affaiblit les fonctions digestives (affaiblit le feu digestif en diététique chinoise).

Un aliment cru et froid demandera à votre corps beaucoup d’énergie pour le réchauffer et pour le cuire. Manger froid et cru, boire froid affaiblit votre feu digestif.

Dans une logique de perte minimale d’énergie, un aliment ou une boisson proche de la température du corps est assimilable plus rapidement. L’énergie ainsi conservée pourra être utilisée pour d’autres besoins corporels (cicatrisation, défense, etc…).

Évitez les jus de fruits qui sortent du frigo, qui refroidissent le contenu de l’estomac.

 

→ Évitez de consommer trop souvent des aliments congelés qui gardent la mémoire du froid même s’ils sont cuisinés par la suite.

 

→ Évitez les produits laitiers à base de lait animal

 

→ Évitez le gluten (évitez le blé)

 

→ Éviter le sucre 

 

→ Éviter les aliments transformés 

 

 

Le gluten et les produits laitiers sont très difficiles à assimiler par notre système digestif et peuvent causer de l’inflammation dans la muqueuse de l’intestin.

À la longue, l’inflammation peut entraîner de l’inflammation systémique c’est-à-dire dans les tissus de l’organisme. Chez certaines personnes, l’inflammation peut se manifester des façons suivantes :

  • Ballonnements, gaz
  • Allergies saisonnières, asthme, inflammation chronique du système respiratoire
  • Rosacée, eczéma, problèmes de peau
  • Arthrite, inflammation articulaire.

Pour d’autres, l’inflammation systémique sera plus sournoise. Elle peut notamment entraîner de l’inflammation dans les artères ou les veines (varices, jambes lourdes). Certaines personnes verront aussi des effets au niveau de l’humeur, de l’irritabilité.

 

✅  Bien mâcher. C’est la première étape de la digestion. La réduction de la taille des aliments et la prédigestion par la salive, facilite le travail de l’estomac, qui passera moins de temps et utilisera donc moins d’énergie, à casser les aliments.

 

✅ Arrêtez-vous de manger avant la sensation de satiété, l'estomac rempli aux trois quarts. 

Le fait de laisser une part de vide dans l’estomac permet de favoriser le travail de transformation nécessaire.

 

✅ Boire en petite quantité en dehors des repas (afin de ne pas refroidir l’estomac ni diluer les sucs gastriques lors de la digestion, ne pas éteindre le feu digestif du point de vue de la diététique chinoise).  

 

✅ Evitez le grignotage. La digestion demande une quantité colossale d’énergie au corps pour être réalisée, chaque bouchée de nourriture entraîne l’activation de la digestion.

 

✅ Prenez vos repas à horaires réguliers.

Il est conseillé d’espacer les repas de 5-6 heures, et ainsi, de ne pas manger tout au long de la journée, afin que la digestion soit bien entamée et que l’on ne gaspille pas régulièrement de l’énergie par l’activation de la digestion.

 

✅ Évitez de manger trop et tard le soir. Pour faciliter un sommeil de bonne qualité, il est recommandé un temps d’au moins 2-3 heures entre la dernière bouchée et la position allongée ayant tendance à ralentir la digestion.

 

 

✅ Adaptez la cuisson à la météo, à la saison, au climat

  • Lors d’une saison très chaude et sèche, les aliments n’apportent pas suffisamment de liquides, il est alors préférable d’utiliser des cuissons à l’eau.

  • Lors d’une saison trop pluvieuse, lorsque le climat est humide, à l’inverse, préférez des cuissons au four ou bien faites sauter vos aliments au wok ou à la poêle pour éliminer l’humidité excessive.


 

✅ Adaptez la cuisson à votre état interne

  • En cas de sécheresse interne, il est préférable d’utiliser des cuissons à l’eau.

  • En cas d’humidité interne, préférez des cuissons au four ou bien faites sauter vos aliments au wok ou à la poêle pour éliminer l’humidité excessive.

medecine chinoise

Plus vous êtes fatigué, plus votre alimentation doit être facile à digérer.

Si votre niveau d'énergie est faible, votre énergie digestive est probablement tout aussi faible. Donc plutôt que de manger beaucoup dans l’espoir illusoire de reconstituer l’énergie, préférez des aliments simples et faciles à digérer.

La diétothérapie conseille les soupes et les gruaux de riz dans ce cas.

 

Pour renforcer votre système digestif, testez le congee (gruau de riz).

Recette du congee (gruau de riz) :

Ingrédients pour 5 portions :

- 1 verre (type verre à moutarde) de riz blanc rond

- 9 verres d’eau

Rincer le riz.

Mettre le riz et l'eau dans une casserole, portez à ébullition, puis baisser le feu et couvrir, pour le faire cuire à feu très doux pendant 3 heures jusqu’à l’obtention d’une sorte de bouillie (remuez de temps en temps pour éviter que le riz ne colle au fond de la casserole).

Sa longue cuisson, agissant comme une prédigestion, en fait un aliment extrêmement digeste.

Il peut être :

  • sucré : on y ajoute des oléagineux (noix, noisettes, amandes…), des fruits cuits, des fruits secs, de la cannelle, du miel ou du sirop d’agave. 

 

  • salé : on y ajoute des légumes, des œufs

On le consomme chaud ou tiède. 

Si vous n'appréciez pas sa texture crémeuse et gluante dû au fait que le riz ait cuit pendant 3 h dans 9 fois son volume d'eau, cuisez le riz à feu très doux pendant 30 minutes avec 5 fois son volume d’eau (remuez de temps en temps pour éviter que le riz ne colle au fond de la casserole) et laisser reposer plusieurs heures dans la casserole encore chaude le temps que le riz absorbe toute l’eau de cuisson.

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Cabinetgerbault

Connexion

Prendre rendez-vous en ligne